Actualités

Capture d’écran 2017-02-28 à 19.16.26

Embarquement immédiat !

du 1er au 9 mars 2017
Décollage 1er mars // Escale 2 mars  // Escale 3 mars // Escale 4 mars // Escale 5 mars // Escale 6 mars // Escale 7 mars // Escale 8 mars // Arrivée 9 mars à la Gaîté Lyrique
durham_encore_tranquilite_20081
Jimmie Durham, Encore tranquillité (2008), pierre en fibre de verre et avion, 150 x 860 x 806 cm, MBAC

« La surface terrestre est déjà un musée rempli d’objets hétéroclites » écrit Robert Smithson en 1968.

Cette vision aérienne est le point de départ d’une enquête proposée aux internautes et au public de la Gaîté Lyrique par Virginie Pringuet, conceptrice du projet Atlasmuseum. En allant à la rencontre d’œuvres d’art in situ et en ligne, cette enquête consiste en un edit-a-thon des notices d’œuvres de ce musée numérique ouvert aux contributions de tous. A partir du 1er mars (rdv sur atlasmuseum.net), elle mènera les participants de l’aéroport de Rennes à la Gaîté lyrique en passant par l’aéroport de Perpignan ou encore en suivant le méridien de Paris

Lors d’une rencontre ouverte à tous à la Gaîté Lyrique le 9 mars, Virginie Pringuet présentera les résultats de cette expérience ainsi que son travail de recherche en esthétique consacré à la problématique de l’inventaire, de la cartographie et de la visualisation des œuvres d’art dans l’espace public.

Son projet, qui s’inscrit dans le mouvement des humanités numériques est constitué de plusieurs volets : une plateforme numérique (le site Wiki et l’application mobile Atlasmuseum) ainsi qu’un « jeu sérieux » en cours de conception. L’examen de plusieurs initiatives, nationales et internationales, de cartographie d’œuvres d’art public, de projets pionniers d’inventaires numériques et de collections institutionnelles sur le Web sera proposé à partir d’une question centrale : comment concevoir une instance muséale pour des œuvres situées précisément en dehors du périmètre du musée, à ciel ouvert ? Et de manière corollaire : comment modéliser un « musée réticulaire » selon une approche cartographique ou encore géoesthétique ?

Il s’agira ainsi au fil de la réflexion d’opérer plusieurs glissements de terrain, de la théorie à la pratique, du curating artistique vers la curation de données, de la carte vers l’inventaire, de l’atlas vers le musée, du diagramme vers le réseau.

Une rencontre proposée par le Dsaa design graphique de Boulogne en partenariat avec la Gaîté Lyrique

 

Soutenance de thèse

31 janvier 2017

Soutenance de Virginie Pringuet / Thèse en Esthétique intitulée « Vers un atlas de l’art dans l’espace public : la modélisation d’un musée réticulaire » le 31 janvier à l’Université de Rennes 2.
La soutenance se tiendra en « salle des thèses », au 7e étage du bâtiment La Présidence, à 14h30, jusqu’à 18h30.

Le jury est composé de Nicolas Thély (directeur de thèse, Professeur, Université Rennes 2),Nathalie Boulouch (Maître de conférence, Université Rennes 2), Renée Bourassa (Professeur, Université Laval à Québec), Fatiha Idmhand (Professeur, Université de Poitiers), Pierre Oudart (DGCA, Ministère de la culture et de la communication) et Geneviève Vidal (Maître de conférence, Université Paris 13).

Cette thèse en esthétique s’inscrivant dans le mouvement des humanités numériques est consacrée à la problématique de l’inventaire, de la cartographie et de la visualisation des œuvres d’art dans l’espace public. La thèse est constituée de deux volets : une plateforme numérique -le site Wiki et l’application mobile Atlasmuseum- et un ouvrage théorique. L’examen de plusieurs initiatives, nationales et internationales, de cartographie d’œuvres d’art public, de projets pionniers d’inventaires numériques et de collections institutionnelles sur le Web s’est opéré à partir d’une question centrale : comment concevoir une instance muséale pour des œuvres situées précisément en dehors du périmètre du musée ? Et de manière corollaire : comment modéliser un « musée réticulaire » dans le contexte de l’ouverture, de l’interopérabilité des données culturelles et du Web sémantique ? Partant du constat de l’hétérogénéité constitutive du corpus d’œuvres ainsi qu’à travers le lecture rapprochée et distanciée d’une sélection d’œuvres d’art public contemporain (issues notamment du « 1% artistique » et de la commande publique entre 1951 et 2016), la thèse est construite à l’intersection de la cartographie, de la muséologie critique et de l’anthropologie de l’art autour de la conception d’une instance muséale reliant à travers leurs notices plusieurs centaines d’œuvres, d’artistes et des lieux. Il s’agit ainsi au fil de la thèse d’opérer plusieurs glissements de terrain successifs et rétroactifs, de la théorie à la pratique, du curating artistique vers la curation de données, de la carte vers l’inventaire, de l’atlas vers le musée, du diagramme vers le réseau.

 

Mots clés : art public, espace public, art contemporain, art in situ, musée sans murs, musée à ciel ouvert, 1% artistique, commande publique, inventaire, muséologie, cartographie, musée virtuel, Mediawiki, Web sémantique, crowdsourcing, atlas, visualisation, ontologie, CIDOC-CRM, polarité.

Ateliers pédagogiques Atlasmuseum en Ardèche

Avril/Mai 2016

En collaboration avec le Collège Delarbre à Vernoux-en-Vivarais et le soutien de la Communauté de Communes du Pays de Vernoux

Atelier 1: De l’usage documentaire du numérique

Atelier 2: De l’usage artistique du numérique

Constitution de la collection « Tramways (France) » et visualisation de données

Avril 2016

A l’occasion de l’inauguration de l’œuvre Song-Line (commande publique) de Delphine Bretesché et Martin Gracineau au Mans en avril 2016, une collection « Tramways » est en cours de constitution dans Atlasmuseum et concernera les œuvres créées en France en lien avec le développement des réseaux de tramways (Bordeaux, Lyon, Tours, Montpellier, Nice, Brest, Nantes, Le Mans, Toulouse, Paris). Une série de datavisualisations seront élaborées pour la publication accompagnant l’inauguration de Song-Line et seront publiées en ligne.

1ères journées « Numérique et lieux de diffusion de l’art contemporain »

Le 8 & 9 octobre 2015 au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, le ministère de la Culture et de la Communication, en partenariat avec la ville / eurométropole de Strasbourg et le Clic France, organise, à la suite des préconisations du rapport Collection 21, les premières journées professionnelles sur le thème « Numérique et lieux de diffusion de l’art contemporain ».

Programmation vidéo proposée par Virginie Pringuet pour la conclusion des Journées.

Art Project 2023 from Enxuto & Love on Vimeo.

Museum Futures: Distributed from Neil Cummings on Vimeo.

 

14 – 20 septembre 2015

Journées du 1% artistique / Journées du Patrimoine

Contribuez à la collection Journées du 1% artistique / Journées du Patrimoine en créant des notices pour les œuvres installées dans les établissements d’enseignement (écoles, collèges, lycées, universités et établissement d’enseignement supérieur) participant à l’opération.

 Créez votre compte Atlasmuseum en quelques secondes!

Conçues dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine en partenariat avec le ministère de la culture et de la communication, les « Journées du 1 % artistique » ont pour objectif de valoriser l’ensemble des oeuvres d’art installées notamment dans les écoles, les établissements scolaires et les établissements d’enseignement supérieur au titre de ce que l’on a coutume d’appeler le « 1 % artistique ».

La seconde édition de ces Journées s’inscrira dans le cadre des « Journées européennes du Patrimoine 2015″ qui auront lieu les 19 et 20 septembre sur le thème « Le patrimoine du XXIème siècle, une histoire d’avenir ».

En partenariat avec le réseau Canopé et la DGCA (Ministère de la culture et de la communication).

Liens:

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Politiques-ministerielles/Arts-plastiques/Aides-aux-arts-plastiques/1-artistique
http://eduscol.education.fr/cid81187/-journees-du-1-artistique.html

 

15 avril 2015

Lancement public du projet Atlasmuseum

RDV à la Gaîté Lyrique sur le Plateau média.

Venez nombreuses et nombreux!

Mars 2015

Mise à jour de l’appli mobile avec les nouvelles collections et contributions.

Octobre 2014

Appli mobile Atlasmuseum (Android – version 1.0.0)

La version 1.0.0 de l’application mobile Atlasmuseum (Android) est disponible, téléchargez la dans le Play Store.

LogoAM-web

 

Septembre 2014

 

Lancement de la version bêta de l’application mobile Atlasmuseum

Première édition des Journées du 1% artistique dans les établissements scolaires, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, les 20 et 21 septembre 2014 en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Depuis 1951, le dispositif du 1% artistique consacre 1% du montant des travaux d’une construction publique à la création ou à l’acquisition d’œuvres d’art contemporain conçues pour être intégrées au bâtiment. Plus de 12 000 œuvres sont issues de ce dispositif de soutien à la création.

Les établissements scolaires sont au cœur de ce dispositif depuis son origine. Les œuvres, nombreuses et diverses, sont trop souvent méconnues et peu valorisées. Or, elles constituent un patrimoine artistique ouvert à tous et le support idéal à de nombreuses actions d’éducation artistique et culturelle.

Afin de proposer aux élèves, à leurs familles et aux personnels du monde éducatif de redécouvrir ces œuvres, les établissements scolaires et universitaires volontaires ouvriront leurs portes à l’occasion des Journées européennes du patrimoine. Ces Journées du 1% artistique illustrent les principes de l’éducation artistique et culturelle qui repose sur trois piliers indissociables : l’enseignement des connaissances, la rencontre avec les œuvres et les créateurs, enfin, la pratique artistique.